Ma Mission :  
INFORMER et AIDER les gens à prendre les décisions financières les plus avantageuses pour eux.
    Vous désirez :
 
    - Obtenir une deuxième opinion sur vos placements ;
    - Améliorez le rendement de votre portefeuille tout en minimisant le risque ;
   
- Établir une plan de match pour vous assurez une retraite plus confortable
    - Comprendre votre réalité fiscale ;
    - Faire le bon choix entre REER, CELI, REEE et dettes ;
    - Connaître la cotisation REER la plus profitable pour vous ;

    - De bons conseils financiers et fiscaux
    - Reprendre le contrôle de vos finances ;

80 $ pour une rencontre de 2 hres - 2 1/2 hres
 
Règlementation & transparence : Mettons-nous trop d'emphase sur la rémunération du représentant de courtier en épargne collective ?

Il est fort compréhensible que tous aient le désir de payer le moins cher possible et d’obtenir le plus possible en retour. Qu’il soit question de placements, de fiscalité, de soins thérapeutiques ou tout autre produit ou service, il y a deux éléments à considérer : le coût et la qualité du service.

Quelle est donc la différence entre un conseiller oeuvrant pour une institution financière et celui qui est à son compte ? La réponse que vous donnera, inévitablement, votre institution financière, sera celle-ci : l'un est payé à commission, l'autre à salaire.

Toutefois, la vraie réponse devrait être celle-ci : Il n'y a aucune différence au niveau du coût. Dans les deux cas, la paye du conseiller provient des frais de gestion prélevés sur vos fonds communs de placements ! Dans un cas, la paye est, tout simplement, variable et dans l'autre, fixée en fonction des objectifs de ventes annuels. Ainsi, même s'il est payé à salaire, il pourra recevoir des bonis de fin d'année s'il atteint ou dépasse ses objectifs de ventes !

Ainsi, que vous achetiez le fonds RBC canadien de dividendes, le fonds TD Communication et divertissement ou tout autre fonds par l'entremise d'un conseiller indépendant ou directement via l'institution financière, vous obtiendrez exactement le même rendement.

Mais alors pourquoi l'institution financière vous offre-t-elle des fonds sans frais d'achat ni de rachat, alors qu'il est presque toujours question de frais de rachat avec les conseillers indépendants ? Ce n'est pas qu'ils ne peuvent le faire, mais qu'ils préfèrent une rémunération qui reflète davantage le travail qu'ils font. 

Essayons de simplifier le tout. Les frais de gestion des fonds d'actions canadienne sont d'environ 2%. C'est donc dire que vous payer, environ 1% pour les services du gestionnaire et un autre 1% pour les services de votre conseiller.

Lorsque que vous investissez 5,000$ dans un fonds d'actions, 50$/an serviront donc à payer votre conseiller ! Vous conviendrez sûrement que c'est beaucoup moins que ce que vous pensiez. C'est pourquoi, l'industrie a concocté deux grandes structures, soit les frais de souscriptions différés et les frais réduits.
Au lieu de ne payer que ce 1% une fois par année, elle offre l'opportunité au conseiller de recevoir, immédiatement, une plus grande rétribution, ce qui revient à reconnaître que les dépenses et l'investissement en temps est plus élevé au moment de l'acquisition du fonds qu'au cours des années subséquentes. Toutefois, comme la société de placement se trouve à payer d'avance le conseiller, elle désire s'assurer que l'investissseur maintiendra son invesitssement durant une certaine période de temps. C'est un peu comme lorsque vous fixez un taux hypothécaire pour 3 ans ou 5 ans. Si, pour une raison ou une autre, vous cassez votre contrat hypohécaire, vous devrez payer une pénalité.

Dans le cas des fonds Fidelity, que vous voyez à votre gauche, vous devrez conserver vos placements au moins 6 ans pour la première option et 2 ans pour la deuxième option pour éviter tout frais de rachat.

Pour sa part, au lieu de ne recevoir que le 1% discuté précédemment, le conseiller recevra une commission, immédiate, de 4.9% s'il vous offre la première option et de 1.0% avec la deuxième option. Puisqu'il reçoit une rémunération immédiate, sa commission de suivi annuelle sera réduite.

Ce dernier tableau vous permet aussi de réaliser que les commissions du conseiller sont déterminées en fonction du type de fonds offerts. Les fonds de marché monétaire et les fonds de revenus fixes rapporteront toujours moins pour le conseiller que les fonds d'actions.

Dans un soucis de plus grande transparence, certains voudraient remplacer cette structure de frais par des honoraires. Cependant, se pourrait-il que cela puisse réduire l'accessibiilité des conseillers financiers ? 

Combien coûte ou devrait coûter un professionnel de la finance ? Si l'on paye 60$ à 100$/hre pour le mécanicien, pour le chiropraticien, l'ostéopathe,  le dentiste et même le massothérapeute, n'est-il pas raisonnable de considérer que le conseiller devrait demander la même tarification ? Mais qui pourra se permettre de payer 250$ ou plus pour obtenir des conseils financiers, cotiser à son REER, son REEE ou son CELI ?

Même s’il n’est pas toujours évident de démontrer la plus value d’un conseiller financier, tous s’entendent pour dire qu’en général, les contribuables qui transigent avec un conseiller ont davantage confiance dans l’avenir, ont un meilleur contrôle sur leur vie, sont mieux informés et risquent moins d’être victimes de fraude que ceux qui n’ont pas de conseiller.

David Blanchett et Paul Kaplan, respectivement, chef de la recherche sur la retraite chez Morningstar Investment Management et directeur de la recherche chez Morningstar Canada ont déterminés que la mise en œuvre d’une stratégie de planification financière efficace au moment de la retraite ajoutait, chaque année, en moyenne, l'équivalent de 1,82 % au rendement du portefeuille des retraités !

Pouvez-vous vraiment vous permettre de vous passer des services d'un conseiller, surtout si celui-ci vous aide à faire des choix financiers et fiscaux plus judicieux et vous permet d'accroître votre patricmoine plus rapidement ?

Bien sûr, les gens continueront à dire que les gestionnaires ont de la difficulté à battre leur indice de référence. Toutefois, est-ce vraiment pour battre le marché que vous désirez transiger avec un conseiller ? Et s'il vous offrait des rendements comparables aux caisses de retraites ?
jean-francois.robert@financesdor.com   -   819.820.7093


Michel Grégoire, consultant,    partenaire de Pourvoirie Réal Massé        Propulsé par le les Éditions Bel Âge




Harmonie et Succes raymond vincent editions bel age editions boomers




choisis ta vie ray vincent editions bel age




La Pensee Constructive raymond vincent editions bel age editions boomers
Les Productions Rolly
Gestion d'événements
Gestion d'artistes