Ma Mission :  
INFORMER et AIDER les gens à prendre les décisions financières les plus avantageuses pour eux.
Épargnez n'est pas toujours facile. Il est donc tout à fait normal que vous désiriez vous assurez d'investir dans le bon véhicule de placement
(REER, REEE, CELI,..) et que votre portefeuille puisse résister à toutes les intempéries tout en maintenant votre pouvoir d'achat


FTQ ou REER conventionnel

Au niveau financier, il existe une règle qui stipule que nous ne devrions jamais prendre une décision pour la seule raison que c’est avantageux fiscalement.

Ainsi, investiriez-vous dans les actions accréditives, les REA, les sociétés en commandites, juste parce qu’elles offrent des avantages fiscaux très intéressant ?

Il faut comprendre, que, justement, c’est parce que ces produits présentent certaines lacunes que les gouvernements offrent des avantages fiscaux.

Toutefois, cet avantage fiscal est-il suffisant pour rendre ce produit supérieur à un bon REER conventionnel ?

Comme vous le verrez dans le tableau, la principale question à se poser est celle-ci : Que ferez-vous avec l’économie fiscale de 30% ou de 40% ? La réinvestirez-vous en partie ou en totalité, l’utiliserez-vous pour rembourser des dettes de crédit ou votre prêt hypothécaire ou ne ferez-vous qu’en profitez pour vous offrir certains biens de consommations que vous n’auriez pas acquis autrement ?

En fait, comme vous le découvrirez dans mon tableau, il n'y a que deux raisons pleinement justifiable de cotiser d'abord et avant tout à un fonds des travailleurs. Soit vous êtes à moins de 10 ans de votre retraite, soit vous utilisez l'économie fiscale pour rembourser des dettes à taux élevée.

Comme je l’écrivais en 2006, je déplore quatre éléments principaux qui neutralisent l’incitatif fiscal des fonds de travailleurs :

  1. Une performance médiocre à long terme
  2. Un manque flagrant d’informations sur le niveau de risque réel de ce placement
  3. L’impossibilité d’utiliser des stratégies de report de la déduction fiscale
  4. L’impossibilité de récupérer son argent en cas de pépins financiers
Comme vous le verrez dans le tableau, sur une période de 15 ans, il est fort possible que le REER conventionnel puissent vous rapporter plus que les fonds de travailleurs et ce peut importe le pourcentage de l’économie que vous avez réinvesti. En fait, tout dépend de la qualité de votre portefeuille de placement. Quand on regarde le rendement sur 10 ans au 30 juin 2012, les rendements annualisées des portefeuilles équilibrés se situent entre 3.5% et 6.8%, alors que le fonds FTQ n’a produit qu’un maigre 1.9%, soit l’équivalent des obligations d’épargne du Canada, si l'on exclue le crédit !
jean-francois.robert@financesdor.com   -   819.820.7093


Michel Grégoire, consultant,    partenaire de Pourvoirie Réal Massé        Propulsé par le les Éditions Bel Âge




editions bel age editions boomers
Pourvoirie Réal Massé
Pêche aux grosses truites
et relais motoneiges





Le retour du voyage pour les gens du bel age




Ebook livre Savoir parler en public, gestion trac